fbpx
buzz-marketing-strategie-choc-webemy-article-marketing-viral

Le buzz marketing, une stratégie choc !

Le buzz marketing est une technique cherchant à susciter le bouche à oreille autour d’un produit, d’un événement… et ainsi obtenir des retombées médiatiques. C’est une stratégie rendue possible, notamment grâce à Internet : internautes et bloggeurs deviennent alors les ambassadeurs des marques qui cherchent à les séduire.

Souvent relié au marketing viral, le buzz marketing est plutôt une forme de publicité interactive, où le consommateur contribue à diffuser le message de la marque via Internet. Celle-ci va alors voir décupler sa vitesse de communication, mais surtout bénéficier d’un crédit supérieur auprès de sa cible.

Il est nécessaire de les différencier.

Le buzz marketing

Tout part du principe de bouche à oreille. Avec l’arrivée d’Internet, la puissance, l’étendue, la rapidité de cette méthode de communication se sont amplifiées, notamment avec les médias sociaux, blogs, et autres plateformes vidéos. L’information peut ainsi être répliquée et diffusée de manière quasiment instantanée, à un grand nombre de personnes, et ce sans limite géographique. Le marketing du bouche à oreille est devenu une véritable stratégie de communication.

Dans le cas du buzz marketing, on cherche à diffuser une information vers le consommateur (grâce à un événement, un dispositif, une action surprenante, spectaculaire…), qui générera du bouche à oreille, et par la suite des retombées au niveau des médias. On cherche alors à créer une réaction et attirer l’attention, quitte à provoquer une polémique. Le relais des médias est important, pour ne pas toucher uniquement la cible directement exposée à l’action : celle-ci doit donc être suffisamment visuelle. Toutefois, ces dispositifs peuvent être ressentis comme un envahissement par certains, et finalement perçus de façon négative. Attention aux réactions…

Le marketing viral

L’idée est de faciliter la diffusion d’un message, de personne en personne, comme le ferait un « virus ». L’audience n’est pas exposée de force au message publicitaire, contrairement à la publicité traditionnelle. Il s’agit plutôt de proposer un contenu suffisamment drôle, divertissant, intéressant, original, pour que l’internaute ait l’envie de le partager. Il est au cœur de cette stratégie.

Le marketing viral peut prendre de nombreuses formes, en fonction de la cible, du message, du but à atteindre : 

  • jeu concours
  • vidéos
  • images
  • e-mailing, avec offres de parrainages
  • sites parodiques, ou humoristiques qui regrouperont des amis…

Ce qui fait que ça fonctionne ! (ou non…)

Le bouche à oreille est le canal de promotion de plus crédible [auprès des jeunes notamment, devenus insensibles à la traditionnelle publicité télévisée par exemple.]

Tout d’abord, il faut attirer l’attention de la personne, et en même temps en faire un agent de communication : permettre au récepteur de devenir émetteur. L’intérêt du consommateur doit pour cela s’identifier à l’intérêt de la marque.

L’efficacité décuplée de ce moyen de promotion est également synonyme de risques accrus. Bien qu’il puisse véhiculer une image positive, le marketing viral peut aussi détruire la notoriété de l’entreprise. En effet, une campagne virale signifie que l’on accepte de perdre le contrôle total sur un message diffusé autour de la marque. Il est d’ailleurs parfois plus sage de laisser parler plutôt que d’intervenir, au risque de transmettre une mauvaise image.

En ce qui concerne le buzz marketing, l’idée est de construire un message original, choc, qui fait réfléchir… un message adapté à la stratégie de la marque, et qui ferait parler à coup sûr.

Quelques exemples :

Le « scandale » La Redoute :

Le 4 janvier 2012, le site de La Redoute a secoué Internet, en diffusant une photo montrant un homme nu en arrière-plan. Mais l’enseigne tire profit de son bad buzz, en lançant le 1er février, un jeu de piste qui fera grimper le trafic sur son site e-commerce. Les internautes ont été invités à parcourir les pages du site pour aider la marque à retrouver toutes les erreurs qui leur auraient échappé, avec récompense à la clé bien sûr.

buzz-marketing-la-redoute-homme-nu

La mascotte de Freedent :

Freedent crée le buzz grâce à « Wofty », nouvelle icône de la marque. Une petite “boule de poils”, nommée d’après la contraction de “white” (blanc) et de “soft” (doux), la double promesse tenue par le nouveau produit de la marque : Freedent Tabs White. Wofty a été conçu, pour véhiculer une image de sympathie, « notamment auprès des femmes de 18 à 35 ans… »

La course en escarpins, par Sarenza :

Communication inédite et très efficace pour Sarenza, qui organise le premier championnat national de course en escarpins. Buzz atteint grâce à trois points clés, selon Dcontract (société de production) : 

  • un concept événementiel à forte valeur ajoutée, créative et festive
  • une participation active des invités
  • un lieu improbable ! (un gymnase réaménagé, avec piste d’athlétisme en moquette)
Publicité de la course d’escarpin de Sarenza

L’analyse de cette dernière stratégie met en lumière les éléments qui ont contribué au buzz de l’événement, à savoir :

  • amorcer le buzz avec les relations publiques en ligne, en amont
  • annoncer la course sur les blogs, dans les médias
  • recruter un maximum de participant(e)s sur le site de la marque
  • rassembler de nombreux leaders d’opinion, journalistes, bloggeurs, médias… pendant l’événement (600 invités au total)
  • assurer la diffusion de l’événement par la suite, la plus large possible !

Finalement, buzz marketing et marketing viral restent deux notions particulièrement liées, voire indissociables ! Chacune permet de vastes opportunités de promotions.

Laisser un commentaire

Défiler vers le haut